Les avancées technologiques d’Apple face à ses concurrents

Apple vient d’annoncer ses résultats financiers pour le premier trimestre fiscal de 2015, qui coïncide avec le quatrième trimestre civil de 2014. Après des mois de critiques virulentes pour ne pas avoir innové, la société de Cupertino a surpris les sceptiques en affichant des ventes record. Avec 74,5 millions d’iPhones vendus, 1 milliard d’appareils iOS vendus depuis la sortie du premier iPhone, 74,6 milliards de dollars de revenus et 18 milliards de dollars de revenus nets, Apple a connu une année très réussie.

La marque a même dépassé la domination de Google en Chine, où Android est le système d’exploitation dominant depuis des années. Des chiffres stimulants qui ne manqueront pas de faire sourciller les rivaux d’Android. On se demande comment l’entreprise avait réussi à obtenir un tel succès malgré les critiques constantes sur ses prix élevés et son manque d’idées nouvelles. Nous allons inverser la donne et tenter d’expliquer la stratégie gagnante d’Apple pour écraser ses rivaux Android.

Apple est largement reconnu comme le pionnier du smartphone

Certains peuvent crier d’indignation, mais dans l’inconscient collectif, Apple est largement considérée comme la société qui a introduit le smartphone en premier. Il est vrai qu’Apple n’a pas été la première entreprise à annoncer un smartphone, mais le succès de l’iPhone est en grande partie dû aux incroyables prouesses marketing d’Apple. A tel point que Google, qui travaillait déjà sur Android lors de la sortie de l’iPhone, est en quelque sorte gêné par son arrivée tardive au grand jour.

L’iPhone et l’iPad d’Apple sont devenus des noms familiers grâce à la publicité et au marketing persuasifs de Steve Jobs. Vous vous souvenez peut-être du Qui veut un stylet ? ou Aujourd’hui, nous allons vous montrer trois produits : un iPod, un navigateur Web et un téléphone, des publicités utilisées pour promouvoir l’iPhone. Lorsque toutes ces pièces fonctionnent ensemble, elles donnent au produit un air de fiabilité et de qualité que la plupart des clients associent aux produits de référence. Presque au point où iPhone est devenu un raccourci pour smartphone parmi les non-initiés.

L’efficacité de cette idée de première main est réelle lorsque le travail se fait dans deux entreprises de construction différentes. Dans les magasins, les clients disent des choses comme « Je veux un iPhone Samsung ». Cette petite expression en dit long sur l’encastrement de l’iPhone dans l’inconscient collectif.

A lire aussi : sur la cinquième avenue, les apple stores ouvrent leurs portes glass cube

Apple a pris une décision très hâtive

La plus grande force d’Apple est sa gamme de produits limitée. Environ deux fois par an, l’entreprise vous propose un nouvel étui pour smartphone. Non merci. Vous ne pouvez pas nier les avantages de cette situation. Tout d’abord, chaque sortie est attendue comme un événement par les utilisateurs. En français : « Qu’est-ce qu’Apple nous fait gagner cette année ? ». C’est la grande question que tout le monde se pose, admirateurs comme détracteurs de la marque. L’annonce d’un nouvel iPhone est toujours un événement, car il n’y en a qu’un ou deux par an.

C’est ce qui le distingue de la concurrence qui, dans un effort pour rattraper Apple, a souvent cherché à augmenter le nombre d’options iPhone disponibles pour les consommateurs. Le rythme rapide est illustré par Sony qui sort le Xperia Z2 puis le Xperia Z3 avec pas plus de six mois entre les deux modèles. Et c’est sans compter les marques comme Samsung qui multiplient les modèles dans tous les secteurs, avec tous les formats, tous les types d’écrans, tous les matériaux possibles et imaginables. Une méthode qui permet à la Corée du Nord de conserver sa position de leader mondial en termes de parts de marché au prix de marges bénéficiaires bien plus faibles.

Sony a suivi cette stratégie et a trébuché dessus. Les deux constructeurs ont connu une année 2014 difficile pour ce faire, à tel point qu’ils vont modifier leur angle d’attaque pour réduire le nombre de sorties dans l’année. Ainsi, Sony, par exemple, aimerait suivre l’exemple d’Apple et ne sortir qu’un seul produit phare chaque année. De son côté, LG est la seule entreprise à reconnaître que l’exclusivité des produits Apple est un argument de vente et à répliquer cette stratégie. Le marché coréen, qui peinait auparavant à percer, a enregistré des ventes record en 2014.

Des heures de jeu pour un maximum de profit

Malgré le fait que la marque à la pomme ne vend qu’une poignée de produits par an, elle a opté pour une qualité premium. Et aucun autre constructeur ne se rapproche de son attrait visuel. Pourquoi donc? Cela nous ramène à la question posée précédemment : s’ils proposent des produits très haut de gamme, ils proposent également plusieurs options d’entrée et de milieu de gamme. Et même s’ils sont appréciés par de nombreux clients, ils nuisent.