Quels sont les inconvénients majeurs du bois utilisé comme matériau de construction ?

La construction d’une maison à ossature bois, communément appelée « MOB », n’est pas seulement une nouvelle tendance, c’est désormais un véritable mode de vie. Et ce, parce que les maisons en bois possèdent de multiples grandes qualités. Pour vous donner une idée, près de 2000 entreprises spécialisées construisent actuellement environ 15000 maisons en bois chaque année. Mais au cas où vous seriez encore indécis, nous allons explorer plus en détail ci-dessous toutes les caractéristiques de ce type de construction.

Quels sont les atouts d’une maison en bois ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles il est conseillé de construire ou d’acheter une maison en bois.

Un matériau renouvelable

Contrairement au béton ou à l’acier, le bois est un matériau renouvelable respectueux de l’environnement. Il réduit en fait les gaz à effet de serre en stockant le carbone qu’il contient pendant toute sa durée de vie, au lieu de le libérer dans l’atmosphère. De plus, le bois est un isolant naturel, ce qui signifie que les personnes qui vivent dans des maisons faites principalement de bois peuvent économiser sur les coûts de chauffage. Contactez une bonne entreprise de construction pour les maisons résistantes et durables.

Une construction plus rapide

Comme le bois ne pèse qu’un septième du poids du béton, il offre davantage de possibilités de créativité en matière de construction et ne nécessite pas de fondations profondes.

Un rendu esthétique

Les maisons en bois sont plus populaires que jamais car elles offrent un cadre de vie chaleureux et confortable.

Une isolation performante

Le bois est 12 fois plus isolant que le béton et environ 400 fois plus que l’acier. Il ne provoque pas de condensation et ne favorise pas le développement de moisissures en limitant l’humidité intérieure.

Quels sont les inconvénients d’une maison bois ?

Les nombreux avantages des maisons en bois doivent cependant être nuancés.

Un coût de construction élevé

Une maison en bois coûte, en moyenne, 20 à 30 % plus cher qu’une maison traditionnelle. Toutefois, si vous la construisez dans une région où les matières premières sont abondantes (comme une région forestière), vous pouvez faire baisser ce prix. Les prix continueront également à baisser au fur et à mesure que le marché se développe !

A lire aussi :

Un entretien plus contraignant et une faible inertie thermique

L’entretien d’une structure en bois est plus délicat que celui d’une maison classique. Le bois devient gris avec le temps et est sensible aux influences du temps et des rayons ultraviolets. Certaines espèces de bois, en revanche, sont naturellement plus résistantes à la détérioration et développent une patine unique en vieillissant.

Autre élément à prendre en compte : le bois n’ayant pas d’inertie thermique en hiver, il est plus intéressant puisque la maison se réchauffe rapidement. En revanche, en été, il est beaucoup plus contraignant car la pénétration de la chaleur est beaucoup plus rapide et plus simple que dans une maison ordinaire.

Un permis de construire toujours facile à obtenir

Les maisons en bois étant moins courantes, les municipalités qui les autorisent ont souvent des exigences plus strictes en matière de construction et d’architecture. Par conséquent, l’obtention d’un permis peut prendre plus de temps.

Un manque d’expérience en France

Bien que l’industrie du bois se développe en France, elle n’a pas encore rattrapé son retard par rapport aux autres pays développés. L’industrie elle-même est encore jeune, et les constructeurs manquent d’expérience. Cette situation, combinée à la rareté des matières premières sur le territoire national et à la nécessité d’importer de l’étranger, augmente les coûts de construction.

La maison en bois consomme trop d’énergie 

À long terme, une maison à ossature bois peut en fait vous faire économiser de l’argent. De plus, avec une construction en bois, il est plus facile d’atteindre des valeurs énergétiques plus souhaitables qu’avec tout autre matériau.

Les maisons non seulement respectent, mais dépassent les spécifications de la RT2012. En optant pour une isolation plus forte et des matériaux plus performants, le constructeur a réussi à diviser par trois la consommation d’énergie, ce qui en fait des maisons passives. Ou même des maisons à énergie positive, grâce à l’utilisation de panneaux photovoltaïques.

Le bois peut être un vrai nid à insectes

L’excès d’humidité dans une maison (plus de 40 %) peut entraîner la formation de moisissures, ce qui est dangereux à la fois pour la structure de votre maison et pour votre santé. Toutefois, ces problèmes peuvent être évités en veillant à ce que votre maison soit bien construite, isolée et ventilée.

Un test d’étanchéité à l’air permet de garantir la perméabilité. De plus, des systèmes combinant une ventilation mécanique contrôlée (VMC) hygro-régulée ou double flux sont inclus pour ventiler l’intérieur avec de l’air frais et éliminer les polluants chimiques et biologiques.